Egypte : 82 églises chrétiennes brûlées en 2 jours par les Frères musulmans

Egypte : 82 églises chrétiennes brûlées en 2 jours par les Frères musulmans, c’est ce que rapporte officiellement le délégué de l’Union égyptienne des Droits de l’Homme.
Et les exactions antichrétiennes continuent, alors que se  réactivent les injonctions coraniques hostiles aux « infidèles » qui méritent selon la tradition islamique le châtiment de la part d’Allah.Imaginons ce que ce serait, si 82 mosquées avaient été détruites par des chrétiens devenus enragés… Ici en Europe, la simple arrestation légale d’un délinquant multirécidiviste dans son quartier embrase voitures et commissariat durant des jours.
Ceux qui crient à l’islamophobie dès qu’apparaissent les multiples problèmes sociétaux liés à l’immigration sont étonnamment muets lorsque des chrétiens sont discriminés, attaqués, massacrés, et lorsque les églises sont incendiées rageusement.

Voit-on des musulmans modérés descendre dans la rue en Europe ou ailleurs pour se désolidariser de ces actes barbares ? Non, peut-être une déclaration insipide lancée diplomatiquement du bout des lèvres dans un style convenu par tel recteur de mosquée occidentale ou telle association, et encore, il faut bien chercher.

Les chrétiens d’Egypte (appelés coptes) sont cependant depuis l’aube du christianisme sur leur terre ancestrale.
Ils y ont créé une civilisation florissante qui a brillé jusqu’à l’arrivée des guerriers de Mahomet, puis ils se sont retrouvés brimés, spoliés, écrasés dès que l’islam a conquis leur territoire et leur espace social.
Leur nombre a fortement chuté au cours des siècles et ils ont été confinés dans les limites arbitraires qui sont celles de la dhimma.

Les graves événements du Caire et des villes égyptiennes de ces derniers jours laissent craindre le pire pour les très minoritaires chrétiens autochtones, maintenant livrés au déchaînement du fanatisme qui règne désormais dans toute la région.

© Alain René Arbez

■ Actualités Monde  ■ Par redaction - 13 Aout 2013